Loi de modernisation de notre système de santé, vote définitif de la loi par l’Assemblée Nationale

Publié le : 12/12/2015 12 décembre déc. 2015
Après son rejet en bloc par le Sénat le 14 décembre 2015(1), l’Assemblée Nationale a adopté en lecture définitive le projet de loi de santé le 17 décembre 2015.

En voici les principales dispositions en matière de transparence, de DMOS et d’action sanitaire de groupe :
 

1/ Dispositions « Transparence » & « DMOS »

 
  • Déclaration des liens Professionnels de santé/Industrie lors de manifestations orales ou écrites, pour toute publication écrite ou en ligne, notamment lors d'activités d’enseignement universitaire, d’action de formation continue ou d’éducation thérapeutique (art. 115).
     
  • Extension des obligations de transparence (art. 178) :
    • publication du montant des conventions, distincte de celle des avantages, à partir d’un certain seuil fixé par décret,
    • publication de l’objet précis des conventions et non plus de l’objet catégoriel ; le terme précis fera l’objet d’une définition par décret,
    • réintroduction du régime spécifique pour les entreprises commercialisant des produits cosmétiques, qui avait été annulé par le Conseil d’Etat.
       
  • Diverses dispositions
    (i) renforçant les droits des associations agréées représentant les usagers du système de santé : (ii)     prévoyant la mise en place dans chaque Agence sanitaire d’un déontologue ayant pour mission le respect des obligations de déclaration des liens d’intérêts et de prévention des conflits d’intérêts (art. 179).
     
    • droit d’alerte de ces associations auprès de la HAS (art. 181) ;
    • accords cadre entre ces associations et le CEPS pour favoriser la concertation et les échanges d'informations concernant la fixation des prix des produits  remboursables (art. 182) ;
  • Habilitation du gouvernement de prendre par ordonnance des mesures visant à :
    (i)    élargir le champ de la DMOS (art. 180) ;
    (ii)    renforcer le pouvoir des Ordres professionnels en matière de DMOS (art. 212, 4°).
     
Pour en savoir plus : Soirée AFAR le 12 janvier 2016 à 18h avec la participation du Dr François Rousselot (Président de la Commission des relations médecins-industries du CNOM), de Mr Laurent Clerc (BMI Systems) et de Mme Anne-Sophie Idée (GT AFAR ‘DMOS Transparence’) et de Mes Alain Gorny et Esther Vogel, SEA Avocats – inscription ici
 

2/ Création d’une « Action de groupe » en santé (art. 184)

  • droit d’agir de toutes les associations d’usagers du système de santé agréées ;
  • manquement d’un producteur, d’un fournisseur ou d’un prestataire utilisant un produit de santé ;
  • décision sur la responsabilité et les critères de rattachement au groupe ;
  • indemnisation de tous les préjudices résultant de dommages corporels ;
  • absence de dispositions sur l’expertise de masse ;
  • mesures de publicité après épuisement des voies de recours ;
  • délai d’adhésion au groupe des usagers du système de santé entre 6 mois et 5 ans ;
  • possibilité de médiation sur proposition du juge, avec l’accord des parties ;
  • recours individuel en cas de litige sur l’indemnisation de l’usager ;
  • entrée en vigueur au plus tard le 1er juillet 2016.

Pour en savoir plus : Matinale AMIPS le 19 janvier 2016 à 9h avec la participation de Sophie Henry (Directeur Général Délégué du Centre de Médiation et d’Arbitrage de Paris - CMAP), Mr Franck Labre (Directeur du Contentieux et des Risques de Sanofi Pasteur MSD), Mr Michel Salion (Agence Manifeste - communication de crise & protection de l’image), le Docteur Jean-Michel Joubert (Directeur des Affaires Publiques d’UCB Pharma) et le Docteur Bernard Livarek (Expert judiciaire auprès de la CA de Versailles), Mes Alain Gorny et Esther Vogel, SEA Avocats – lien vers le site de l’AMIPS

Dernière minute : la saisine du Conseil Constitutionnel, annoncée par Mme Marisol Touraine, suspendra le délai de promulgation de la loi. Le Conseil doit statuer dans le délai d'un mois (raccourci à 8 jours à la demande du gouvernement s'il y a urgence).

(1)Rejet avant même l’examen des articles, le Sénat estimant que l’Assemblée Nationale ne pourrait pas prendre en compte les propositions qu’il pourrait formuler en raison de la procédure accélérée engagée par le Gouvernement.

Alain Gorny              Esther Vogel



 

Historique

<< < ... 2 3 4 5 6 7 8 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.