AVEC NOUS, TOUT EST SEA CLAIR : LES DELAIS POST COVID EN DROIT DU TRAVAIL

Publié le : 09/06/2020 09 juin juin 06 2020

Pour sortir du fouillis des ordonnances modifiant les délais, en droit du travail, post covid :

Les suspensions/prorogations… :

- ne s’appuient pas sur la période de crise sanitaire, mais sur une « période juridiquement protégée » (PJP). Les deux notions n’ont pas la même date de fin. La PJP se termine le 23 juin à minuit.

- En matière civile, elles ne s’appliquent qu’au délai se terminant entre le 13 mars et le 23 juin minuit. Un délai prenant fin le 24 juin, garde sa date prévue.

- La fin de la PJP fait renaitre le délai applicable à l’action, la prescription … dans la limite de 2 mois maximum.

Ex : Saisie-attribution : Je dispose d’un mois pour saisir le JEX. Ma saisie m’est notifiée le :
  • 10 février 2020, mon délai a expiré le 10 mars 2020. Pas d’effet.
  • 20 février 2020, mon délai expirait le 20 mars  2020 pendant la PJP. Le délai d’un mois est donc reporté à la fin de la PJP soit une nouvelle date au 23 juillet 202.
  • 30 mai  2020, mon délai expire le 30 juin  2020, hors PJP. Pas d’effet.
Ex : conclusions d’appel (hors calendrier) : les conclusions du confrère me sont notifiées le :
  • 10 décembre 2020, mon délai a expiré le 10 mars 2020. Pas d’effet.
  • 14 décembre 2020, mon délai expirait le 14 mars  2020 pendant la PJP. Le délai de 3 mois devrait donc être reporté à la fin de la PJP soit une nouvelle date au 23 septembre  2020. Sauf que le délai maximal ne peut être étendu au-delà de 2 mois suivant la PJP. Le nouveau délai de notification de mes conclusions est donc le 23 août  2020.
  • 30 mars 2020, mon délai expire le 30 juin 2020 hors PJP. Pas d’effet.
Ex : contestation du licenciement économique : le CSP du salarié a pris effet le :
  • 10 mars 2019, son délai de contestation a expiré le 10 mars 2020. Pas d’effet.
  • 14 mars 2019, son délai de contestation expirait le 14 mars 2020, pendant la PJP. Le délai d’un an devrait donc être reporté à la fin de la PJP soit une nouvelle date au 23 juin 2021. Sauf que le délai maximal ne peut être étendu au-delà de 2 mois suivants la PJP. Le nouveau délai de prescription de contestation du licenciement est donc le 23 août 2020.
  • 30 juin 2019, son délai de contestation expire le 30 juin 2020, hors PJP. Pas d’effet.
- En matière administrative, la PJP a eu des effets sur toutes les demandes où l’administration doit :
  • Prendre une décision,
  • Donner un accord,
  • Émettre un avis.
Dans ces situations, les ordonnances prévoient :
  • Le point de départ du délai,
  • La date à laquelle le délai est échu (refus implicite en matière sociale).  
- S’agissant du point de départ de la demande :
  • Si la demande a été reçue pendant la PJP, le délai commence à courir à la fin de la PJP (24 juin 2020 = J1)
  • Si la demande a été reçue avant la PJP, le délai de réponse est suspendu. Le point de départ reste la date à laquelle l’administration a été saisie de la demande.
-    S’agissant de la décision/de l’avis/de l’accord :
  • Si la demande a été reçue pendant la PJP, le délai commence à courir à la fin de la PJP (24 juin 2020 = J1 du décompte)
  • Si la demande a été reçue avant la PJP, le délai de réponse a été suspendu le 13 mars. Le délai restant à courir au 13 mars redémarre au 24 juin.
Ex : Demande d’autorisation d’un salarié protégé : la demande a été reçue par l’administration le :
  • 2 avril 2020, pendant la PJP : le point de départ pour la décision de l’administration est la fin du PJP. Le 1er jour du délai est le 24 juin. À défaut de réponse, une décision implicite de rejet naîtra le 24 août 2020.
  • 2 mars 2020, soit avant la PJP : le point de départ pour la décision de l’administration est le 3 mars 2020. 10 jours du délai se sont écoulés. Il restait donc 1 mois et 21 jours à l’administration pour prendre sa décision. La reprise de ce délai démarre au 24 juin 2020. À défaut de réponse, une décision implicite de rejet naîtra le 14 août 2020.

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.