Quand les citoyens planchent sur l'emploi

Publié le : 17/11/2014 17 novembre nov. 11 2014

Cet article a été publié le 26 octobre 2014 sur le site du JDD. Vous pouvez le consulter à cette adresse : http://www.lejdd.fr/Societe/Emploi/Quand-les-citoyens-planchent-sur-l-emploi-696610

Le logiciel social du mouvement Nous citoyens est une des boîtes à idées désinhibées du gouvernement. Explications.

La vidéo de l'entrepreneur Denis Payre, figure tutélaire de Nous citoyens, est toujours sur le site du mouvement qu'il a fondé, mais, depuis des mois, d'autres "citoyens engagés" s'agitent en coulisses. À eux trois, l'avocat spécialiste en droit du travail Nicolas Sauvage, Matthieu Pélissié du Rausas, associé chez McKinsey, et Jacques Rossignol, président du fonds d'investissement 21 Centrale Partners, ont élaboré un logiciel social radical. Histoire de tordre le cou à la fameuse formule de François Mitterrand "contre le chômage, on a tout essayé" et de redonner aux patrons l'envie d'embaucher.
 

Une idée reprise par Michel Sapin

"Certaines de nos idées sont reprises telles quelles par ceux qui nous gouvernent aujourd'hui", glisse l'un d'entre eux. Les propositions de Matthieu Pélissié du Rausas, qui préconise une suppression totale des charges sur les bas salaires, entre 1 et 1,4 Smic, ont été reprises par Michel Sapin quand il était encore ministre du Travail. Jacques Rossignol a, lui, planché sur une "fiscalité intelligente" – comprendre allégée – des stock-options, plus-values et autres formes d'intéressement pour les entrepreneurs et leurs salariés.

Mises en ligne entre début mai et fin septembre, les propositions de Nicolas Sauvage sont les plus détonantes. Au menu : faire sauter le seuil social des 50 salariés, dépénaliser le droit du travail et notamment le délit d'entrave et instituer le contrat de travail unique.

"Tout devrait être négocié entre l'employeur et l'employé et dans les limites des normes sociales européennes sur le temps de travail, les congés annuels et le montant du smic", décrit Nicolas Sauvage. "Et il faut supprimer le motif pour les licenciements et augmenter en parallèle les indemnités de licenciement sans passer par la case des prud'hommes", ajoute-t-il. De quoi créer, espèrent-ils, en cinq ans deux millions d'emplois en plus.

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK